FAQ Diplôme DEAS – Foire aux questions Aide-Soignant

FAQ Diplôme DEAS – Foire aux questions Aide-Soignant

FAQ formation Aide-Soignant

Découvrez avec cette page FAQ toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur la formation AS (Aide-Soignant•e).

Sur la formation et le diplôme DEAS

Pour devenir Aide-Soignant•e, il est impératif d’être titulaire du Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) de niveau 4. Cette formation dure entre 11 et 18 mois (pour un total de 1540 heures), accompagnée de plusieurs semaines de stages obligatoires ou d’une alternance.

Être âgé•e de 17 ans minimum à la date d’entrée en formation, on peut donc passer le concours avant ses 17 ans. En alternance, il faut avoir entre 18 et 30 ans (ou être travailleur handicapé).
Être ressortissant d’un pays membre de la CEE ou détenir un permis de séjour couvrant au minimum la période de formation.
Être physiquement apte à exercer le métier d’aide-soignant.
Aucun diplôme n’est demandé, et il n’existe plus de dispenses d’épreuves pour les candidats déjà titulaires d’un diplôme dans le domaine du sanitaire et social ou d’un baccalauréat.

Concernant les formations Aide-Soignant, Assisteal, IFAS certifié, délivre un Diplôme d’État Aide-Soignant reconnu au niveau 4 du registre national des certifications professionnelles (RNCP). Cela correspond au niveau bac. Ce diplôme est reconnu par l’État et par tous les établissements de santé, publics ou privés.

Il n’y a pas de niveau requis pour faire la formation Aide-Soignant•e.

La sélection est réalisée en deux temps : le premier est l’évaluation du CV, de la lettre de motivation et du projet professionnel du/de la candidat•e. Le deuxième est constitué d’un oral d’admission basé sur la motivation du/de la candidat•e et de sa connaissance de la formation.

Concernant l’apprentissage, l’entretien de recrutement avec l’employeur fait office de sélection. Le CFA Assisteal s’autorise à accepter ou non l’entrée en formation selon le profil du/de la candidat•e.

La formation au DEAS est composée de 5 blocs de compétences pour un total de 770 heures d’apports théoriques :

    • Bloc 1 – Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale.
    • Bloc 2  – Évaluation de l’état clinique et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration.
    • Bloc 3  – Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et apprenants.
    • Bloc 4  – Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités en tenant compte du lieu et des situations d’intervention.
    • Bloc 5  – Travail en équipe pluri-professionnelle et traitement des informations liées aux activités de soins, à la qualité/gestion des risques.

Les 5 blocs de compétences comprennent 10 modules de formation.

Les 10 modules de la formation Aide-Soignant•e sont les suivants :

    • Module 1 – Accompagnement d’une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale (147 heures).
    • Module 2 – Repérage et prévention des situations à risque (21 heures).
    • Module 3 – Évaluation de l’état clinique d’une personne (77 heures).
    • Module 4 – Mise en œuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement (182 heures).
    • Module 5 Accompagnement de la mobilité de la personne aidée (35 heures).
    • Module 6 – Relation et communication avec les personnes et leur entourage (70 heures).
    • Module 7 – Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs (21 heures).
    • Module 8 – Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés (35 heures).
    • Module 9 – Traitement des informations (35 heures).
    • Module 10 – Travail en équipe pluriprofessionnelle, qualité et gestion des risques (70 heures).

Oui, selon la situation de l’apprenant•e, il est possible de choisir le parcours partiel. Celui-ci permet de valider certains modules selon les titres ou diplômes obtenus du secteur sanitaire ou social. Il est possible selon les diplômes initiaux d’avoir une équivalence de module permettant de ne pas avoir à les valider à nouveau.
Demandez notre tableau de correspondance pour savoir si vous êtes concerné•e par ce format et quelles sont vos équivalences ou dispenses. Ce document vous permet également d’accéder aux détails du parcours de formation Aide-Soignant•e (composition exacte des blocs de compétences, modalités d’évaluation, etc.).

Selon votre choix de format pour la formation Aide-Soignant•e, il peut y avoir une ou plusieurs rentrées prévues dans l’année.
Reportez-vous aux tableaux comparatifs des formations qui détaillent les différents points clés des formations, notamment les rentrées.

Par le biais de la formation professionnelle continue, l’Aide-Soignant•e peut s’orienter vers une spécialisation telle que Assistant•e de Soins en Gérontologie (ASG) ou d’autres métiers paramédicaux comme infirmier•e ou, à terme, cadre de santé. Pour plus de détails à ce sujet, lisez notre article sur les évolutions possibles après un Diplôme d’État Aide-Soignant•e.

Le coût d’une formation Aide-Soignant•e varie selon les formats. En initial et présentiel, la formation chez Assisteal coûte 9 317€. Dans le cas des formats en apprentissage (présentiel ou hybride), la formation Aide-Soignant•e est au coût contrat annuel France Compétences qui est différent selon le type de structure (association, structure à but lucratif, non lucratif etc.).

Dans le cas des contrats en alternance, il est possible de se faire financer votre formation Aide-Soignant•e par votre employeur. En plus de cela, vous serez rémunéré•e par votre employeur et aurez le statut de salarié•e.

Nous avons un fort réseau d’employeurs dans le secteur public et privé. Cela nous permet d’assister les étudiants dans le cas où leur recherche d’alternance s’avérerait difficile. Toutefois, les étudiants peuvent avoir des préférences personnelles selon si l’établissement est à proximité de leur domicile, propose une spécialisation particulière, prône des valeurs qui leur sont chères, etc.

  • Formation initiale = étudiants à temps plein, non rémunérés, à part pour les stages.
  • Formation continue = pour les personnes salariées en poste ou demandeurs d’emploi. La formation peut être prise en charge par l’employeur, Pôle Emploi, la Région (voir publics éligibles, uniquement sur Paris) ou encore pour des personnes en reconversion.
  • Formation en alternance = alternance entre les cours, les stages (hors structure employeur) et l’entreprise, avec rémunération par l’employeur (contrat d’apprentissage). Pour les contrats d’apprentissage, accessibles aux moins de 30 ans uniquement, sauf pour les personnes reconnues travailleur handicapé.

Pour pouvoir dispenser la formation Aide-Soignant•e, chaque Institut de formation doit obtenir un agrément.
Pour le moment Assisteal n’a reçu cet agrément pour la formation des Aide•s-Soignant•e•s en apprentissage uniquement sur les villes de Bordeaux et Paris.

Concernant le métier d’Aide-Soignant•e

Il est tout à fait possible pour un•e Aide-Soignant•e de travailler en activité libérale. D’ailleurs, cela a certains avantages tels que :

  • Fixer ses propres tarifs ;
  • Choisir ses clients ;
  • Opter pour les horaires de travail qui lui conviennent ;
  • Possibilité de gagner plus d’argent.

En revanche, il/elle aura pour responsabilité de trouver ses propres patients, sans pouvoir se reposer sur une grande structure.

L’Aide-Soignant•e travaille dans différents lieux : hôpitaux, cliniques, centres de rééducation, maisons de retraite, de convalescence, centres d’accueil pour handicapés, services d’aide et de maintien à domicile des personnes âgées, services d’hospitalisation.

Le métier d’Aide-Soignant•e offre de nombreux avantages tels que :

  • Obtenir rapidement un diplôme d’État.
  • Donner un sens à votre vie professionnelle.
  • Ne jamais connaître le chômage.
  • Exercice dans des environnements variés et variés.
  • Avoir de multiples possibilités d’évolution.

Côté inconvénients nous pouvons noter :

  • La possibilité de travailler de nuit, les week-ends ou les jours fériés.
  • La proximité avec la maladie et le décès.

Les principales qualités personnelles que doit posséder un•e Aide-Soignant•e pour exercer sa profession sont :

  • Empathie et sens de l’écoute.
  • Patience et diplomatie.
  • Adaptabilité et disponibilité.
  • Force et résistance physique.
  • Ponctualité et rigueur.

L’Aide-Soignant•e réalise des soins techniques, de prévention, de maintien et d’éducation à la santé en intégrant la qualité et la prévention des risques. Il/Elle travaille sous la responsabilité de l’infirmier•e, le plus souvent au sein d’une équipe pluridisciplinaire en milieu hospitalier, extra hospitalier, médico-social ou à domicile.
L’Aide-Soignant•e accompagne la personne soignée dans les activités de la vie quotidienne et contribue à son bien-être en préservant son autonomie. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels et les aidants.

Le salaire médian pour les Aides•Soignant•e•s en intérim est 22 425€/an ou 1 869€/mois. Les postes de niveau débutant commencent avec un salaire environnant 21 450€/an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à 25 881€/an.

En Ehpad et maisons de retraite, le salaire médian pour les Aide-Soignant•e est autour de 24 000€/an ou 2 000€/mois. Les postes de niveau débutant commencent avec un salaire environnant 22 113€/an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à 29 296€/an.

La rémunération des Aide•s-Soignant•e•s varie selon le secteur d’activité, le type de contrat, l’ancienneté, les primes mais aussi les horaires.
Dans le secteur public, la rémunération dépend du grade et de l’échelon. Pour l’Aide-Soignant•e de classe supérieur C2, la rémunération est d’environ 1 537€/mois pour un débutant et pouvant aller jusqu’à 1 949€/mois pour une personne expérimentée.
Pour l’Aide-Soignant•e de classe exceptionnelle C3, la rémunération est d’environ 1 616€/mois pour un•e débutant•e et pouvant aller jusqu’à 2 183€/mois avec l’expérience.
Concernant le secteur privé, le salaire varie entre 1 400€/mois et 1 900€/mois selon l’échelon et l’expérience.
De plus, toutes heures travaillées de nuit sont majorées à hauteur de 10%.

En moyenne, un•e Aide-Soignant•e gagne entre 1 667€/mois et 2 917 €/mois, soit un salaire médian de 2 292€/mois.

Les Aides-Soignant•e•s auront des salaires différents selon les régions dans lesquelles ils/elles exercent . De plus, selon les classes dans lesquelles ils/elles se trouvent, les salaires seront également plus ou moins intéressants. Le fait de se spécialiser peut également permettre à un•e Aide-Soignant•e d’augmenter ses revenus mensuels.
Enfin, le secteur de l’aide à domicile propose les salaires les plus intéressants en moyenne. Vient ensuite l’intérim qui, bien qu’instable, offre des revenus qui sont également plus élevés que la moyenne.

Concernant le DEAS hybride en alternance

Oui, une assistance vous sera apportée si vous rencontrez des difficultés techniques dans l’utilisation de la plateforme. De plus, elle a été pensée pour être simple et facilement compréhensible, tout en étant très complète.

Pour l’instant, la formation hybride n’est prévue que dans le format apprentissage. Il n’est pas prévu que des apprenant•e•s soient formé•e•s en initial ou en continu sur ce format hybride.
Il ne sera pas non plus possible de se greffer, en initial, aux groupes qui la suivront en apprentissage puisqu’il vous manquera alors toute la partie de l’apprentissage qui s’effectue via la pratique chez l’employeur. Votre formation serait alors incomplète.

Le suivi des rassemblements doit se faire en présentiel. Il n’y a pas la possibilité de les suivre à distance. Ils sont programmés de façon à s’intégrer de manière fluide dans le calendrier scolaire et sont l’occasion d’effectuer des exercices qui ne peuvent être réalisés en distanciel. Par ailleurs, c’est aussi l’occasion de rencontrer vos camarades, vos formateurs et formatrices, et pouvoir échanger avec eux durant ces journées.

Les cours en ligne seront animés par nos formateurs et formatrices au sein des locaux Assisteal, à Paris ou Bordeaux. Par conséquent, vous pouvez tout à fait vous rendre directement sur place afin de suivre leur cours, si vous êtes plus à l’aise avec le format présentiel.

Bien que les sessions en distanciel pourront être suivies dans le lieu de votre choix, vous serez physiquement rattaché•e au centre de Paris ou Bordeaux. Il ne sera donc pas possible d’alterner entre les deux pour les sessions en présentiel et vous devrez choisir l’une ou l’autre de ces possibilités de manière définitive.

Votre employeur peut, s’il le décide, vous rembourser les frais de déplacement et de logement en tant que frais professionnels. Il vous faudra bien garder les justificatifs et preuves d’achat pour ensuite déclarer ces frais. N’hésitez pas à valider cela en amont avec votre employeur, avant de commencer votre formation.

Pour suivre cette formation, vous aurez principalement besoin d’un équipement informatique (ordinateur, PC, tablette) et d’une connexion internet permettant de suivre les cours en ligne. D’autres équipements peuvent vous être utiles, tels qu’un casque audio ou encore un bureau et une chaise adaptée ; tout ce qui peut vous permettre d’être bien équipé•e pour le suivi de vos cours tout en étant confortablement installé•e. Bien sûr, la plateforme en ligne est gratuite.

Les locaux de coworking sont situés dans plusieurs villes en France, à savoir : Bordeaux, Brest, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Paris, Rennes, Saint-Etienne et Strasbourg.
Pour y accéder, comment ça se passe ?
Vous pourrez bénéficier d’une salle avec un écran et une connexion internet pour suivre les cours à distance. Il vous sera également possible d’y travailler pour réviser vos cours ou travailler sur les exercices et rendus exigés.

Les centres de coworking sont à votre entière disposition pour bénéficier d’une connexion internet haut débit, vous permettant de suivre vos sessions en distanciel dans les meilleures conditions. Vous pouvez aussi suivre vos cours chez votre employeur.

Il est possible que votre employeur préfère que votre suivi des cours en ligne s’effectue dans ses locaux. Si tel est le cas, vous n’avez pas la possibilité de refuser. Ce mode de suivi des cours est très positif, puisque cela vous permettra d’être dans de bonnes conditions, sans interruption intempestive. En plus, cela vous permettra d’échanger avec vos collègues de travail durant les pauses et lors des déjeuners, vous assurant une intégration plus fluide au sein de l’organisation dans laquelle vous travaillez.

Si malgré notre FAQ il vous reste des questions non répondues, n’hésitez pas à nous contacter