Par le biais de la formation professionnelle continue, l’Aide-Soignant•e peut s’orienter vers une spécialisation telle que Assistant•e de Soins en Gérontologie (ASG) ou d’autres métiers paramédicaux comme infirmier•e ou, à terme, cadre de santé.

plusieurs spécialisations Assisteal

Existe-t-il des spécialités après un DEAS ?

Oui, plusieurs pistes peuvent être envisagées pour poursuivre ses études après un Diplôme d’État Aide-Soignant.

Par exemple, il est possible de se spécialiser en gérontologie en suivant la formation Assistant•e de Soins en Gérontologie chez Assisteal (20 journées de 7h). Cette formation certifiante permet d’intervenir auprès de personnes âgées, en situation de grande dépendance et/ou présentant des troubles cognitifs qui nécessitent des techniques de soins et d’accompagnement spécifiques.

Par ailleurs, la formation continue permet d’accéder à une multitude de formations permettant d’acquérir des compétences complémentaires et une expertise dans certains domaines. Chez Assisteal Formation, trois grands thèmes sont proposés avec : l’accompagnement des personnes âgées, la maîtrise des techniques de gestion de la vie professionnelle et l’accompagnement des personnes en situations de handicap ou porteurs de troubles divers.

L’apprenant•e peut également intégrer une formation complémentaire accessible par une passerelle et obtenir le diplôme d’auxiliaire de puériculture. Certains concours de la fonction publique sont également accessibles tels que celui des hôpitaux des armées ou de la Préfecture de police.

plusieurs spécialisations Assisteal

Quelles sont les évolutions possibles après un DEAS ?

Depuis peu, le Diplôme d’État Aide-Soignant peut aussi être une passerelle pour le Diplôme d’État Infirmier.

Un•e Aide-Soignant•e, titulaire du Bac, peut poursuivre sa formation en IFSI et préparer le DE Infirmier, accessible sur dossier via la plateforme Parcours+ (dédiée aux candidats en reprise d’études).
Si il/elle n’est pas titulaire du bac mais qu’il/elle a 3 années d’exercice professionnel, il/elle peut passer des épreuves de sélection spécifiques pour intégrer la formation conduisant au DE Infirmier. 

Depuis septembre 2021, le DEAS permet d’obtenir le niveau Bac et donne donc la possibilité de poursuivre sa formation en IFSI, sans avoir 3 années d’exercice professionnel.
Ensuite, au bout de 3200 heures au sein d’un établissement de soin à prodiguer des soins infirmiers, il sera possible de s’installer en activité libérale. Un•e infirmier•e libéral•e a la possibilité de gérer son emploi du temps de façon autonome, sans supérieur hiérarchique.

Enfin, un•e Aide-Soignant•e devenu•e infirmier•e peut également évoluer vers d’autres postes et spécialisations en interne, comme un métier de cadre de santé, infirmier•e de bloc opératoire, infirmier•e anesthésiste, etc.

Alors n'attendez plus...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *